POST

Le Grand G Céleste de l’hiver

Le Grand G Céleste de l’hiver se trouve au-dessus du sud, il est dessiné par 9 étoiles brillantes, il se voit à l’œil nu dans le ciel d’hiver.

Durant l’hiver, la première partie de la nuit permet de voir passer au-dessus de l’horizon sud un ensemble d’étoiles brillantes appartenant à différentes constellations.

Elles sont au nombre de 9 dans 6 constellations et elles ont la forme de la lettre G. Ce qui lui donne le nom de Grand G Céleste. Ces 9 étoiles sont dans les 6 constellations, nous retrouvons les chiffres 6 et 9 du signe du Cancer qui exprime que « tout ce qui est en haut est ce qui est en bas » parce qu’il semble que ce Grand G soit la nursery de nos âmes en voie d’incarnation.



Parmi les 6 constellations la plus proche de la terre est Canis Major - le Grand Chien où ce trouve Sirius l’étoile appelée

« La Porte du Ciel » Notre mère Céleste qui va prendre plusieurs noms et plusieurs représentations selon les traditions et les civilisations quoiqu’il en soit Sirius est la Vierge qui accouche de nous.( le fils )

Nous faisons ensemble un parcours du Grand G à l’œil nu.


La constellation du Taureau " Aldébaran" est la point de départ du Grand G. Cette étoile de couleur orange est appelée « l’œil du Taureau » cette Constellation du Taureau représente la densité matérielle dans laquelle nous choisissons de faire l’expérience terrestre, il représente tous ce qui est matériel et que nous croyons nous appartenir.

Autour d’Aldébaran, se trouve un poudroiement d’étoiles, l’amas ouvert des Hyades : sept sœurs placées dans le ciel parce qu’elles étaient inconsolables de la mort de leur frère. Et dans le Cœur du Taureau brille un autre groupe d’étoiles plus éclatantes, les Pléiades les sept autres sœurs qui furent métamorphosées en Colombes par Zeus pour les protéger d’Orion qui est amoureux d’une d’elles, Maïa ( illusion ) elles ont fait à Artémis le vœu de chasteté. Plus à l’est, deux étoiles marquent le bout des cornes du Taureau.

La plus élevée des deux Capella fait partie de la constellation du Cocher


La constellation du Cocher Capella

Le Cocher qui est matérialisé dans le ciel par un polygone d’étoiles. La plus brillante, Capella, est le second point à relier pour former G. C’est aussi son point culminant, localisé en plein milieu de la Voie lactée d’hiver. La constellation du Cocher, du latin Auriga, est parfois appelée Erichton. Elle représente un homme portant sur son dos une chèvre, cette constellation se trouve au-dessus de celle du Taureau. L’étoile la plus brillante dans cette constellation est appelée Capella, les cartes célestes nous montrent un Cocher sans voiture qui tient de la main droite un fouet et des rênes, sur son bras gauche une Chèvre et deux petits chevreaux nouvellement nés. Il est probable que son étoile la plus brillante (Alpha Aurigae = Capella) a été associée anciennement aux faits et gestes de la vie des champs et particulièrement au retour du printemps, comme les Hyades et les Pléiades, dont elle n’est pas éloignée. Ce Cocher est souvent représenté avec un bonnet phrygien, tel que Mithra « Sol Invictus » il n’est pas éloigné de la constellation du Taureau nous retrouvons le symbole du sang qui donne la vie, puisque Mithra en tuant le Taureau d’un glaive dans le cou reprend pour nous le sang du Taureau, qui représente la vie Le Cocher est appelé « celui qui tient les rênes », celui qui domine la situation en compagnie de la Chèvre Amalthee - la mère nourricière de Zeus qui a un lien avec le signe astrologique du Capricorne.

La constellation des Gémeaux Castor et Pollux

Les deux prochains points à relier se situent sur le rivage oriental de la Voie lactée, dans la constellation des Gémeaux. Ce sont deux frères, l’un fils de Zeus, l’autre d’un mortel, mais qui restèrent inséparables tout au long de leur vie : Castor et de Pollux, les frères fratricides représentent notre polarité ( l’âme qui tue le corps, le projette sur terre pour faire l’expérience de l’existence). Les deux étoiles qui portent leurs noms matérialisent leurs têtes à l’extrémité de la constellation. Parmi leurs exploits, Castor et Pollux réussirent à calmer une tempête qui menaçait de faire chavirer le bateau des Argonautes. Cela explique pourquoi ils aiment être invoqués par les marins : les feux de Saint-Elme autour des mâts des navires sont considérés comme un signe de leur présence. La constellation des Gémeaux est assez simple à reconnaître : vers l’est, les deux étoiles principales figurent les têtes des deux frères, à partir desquelles partent parallèlement deux alignements stellaires vers la Voie lactée. Au bout, les astres figurant les pieds des deux frères se baignent dans celle-ci.


La constellation de Canis Minor -le petit chien " Procyon "

Au sud de Castor et Pollux, le point suivant à relier brille presque autant que Capella. Il s’agit de Procyon, dans la constellation du Petit Chien. Procyon signifie en grec « chien de devant » car l’astre se lève juste avant l’étoile majeure Sirius du Grand Chien.

Les deux chiens accompagnent le grand chasseur Orion Le Petit Chien est la plus petite constellation de cette région du ciel, mais elle reste remarquable grâce à l’éclat de Procyon qui dénote dans un secteur du ciel par ailleurs assez pauvre en étoiles brillantes. Cette constellation se trouve juste au dessus de celle de la Licorne.

La constellation de Canis Major - le Grand Chien Sirius

Point le plus austral de notre G de l’hiver, Sirius, est une étoile importante : c’est la plus brillante visible depuis la Terre Son nom signifie « ardente » elle est appelée « La Porte du Ciel » . Elle est la nursery de toutes les âmes qui sont prêtes à descente dans la densité matérielle, Sirius est la Mère Divine Universelle, la Source, la Vierge qui donne le fils ( nous) elle est Venus dans notre système solaire et la Lune.


La constellation d’Orion Rigel Bellatrix Bételgeuse

Le dessin du Grand G de l’hiver se relie de Sirius à Rigel, qui marque l’un des pieds du chasseur céleste Orion, l’étoile Bellatrix donne le choix entre aller vers le Taureau et une réincarnation ou Messia la sortie vers une autre dimension Orion a pour Table de Travail la barre du Grand G. Bételgeuse est l’arrivée de Castor et Pollux à dans l’aisselle d’Orion du côté de la main qui tien le Bâton.

Il s’agit des astres les plus brillants de la constellation, mais les trois étoiles alignées sur la ceinture du Chasseur qui figurent les 3 Rois Mages sont aussi remarquables. Orion est sans conteste la constellation la plus emblématique du ciel d’hiver dans l’hémisphère nord.

Ses étoiles les plus brillantes dessinent une figure aisément reconnaissable en forme de sablier ou de papillon aux ailes grandes ouvertes. Bételgeuse est de couleur rouge et Rigel de couleur bleu.

Orion se vantait de pouvoir vaincre n’importe quel animal. Il était effectivement immense et puissant, puisque sa tête dépassait des eaux lorsqu’il marchait dans la mer. Mais pas assez toutefois pour vaincre tous ses adversaires : confronté au Scorpion, envoyé par les dieux pour le séparer de sa bien-aimée Maïa il fût piqué au pied par le Scorpion et attaché au ciel par les codes d’Hathor, soumis au Temps vous pouvez voir Orion dans le ciel en forme de sablier.

Cette histoire que nous raconte les étoiles est notre histoire, elle vibre sur nous par effet miroir comme nous le dit le Messager Thot -Hermès -Mercure « Tout ce qui est en haut, est ce qui est en bas » C’est cette histoire de notre existence en lien avec les étoiles et les constellations que racontent les 22 lames du Tarot dans un parcours initiatique du Bateleur au Fou.

C’est cette initiation que vous trouvez dans « la Révélation des secrets du Tarot »

Le lien pour commander le livre

https://la-revelation-des-secrets-du-tarot-36.webself.net/

Auteure Christiane Develay le 10.12.2021


Retrouvez prochainement les nouvelles dates 2022 pour " Initiation La Voix des Etoiles " par Fée de Lumière.